P. Germanos : Le fondateur d’Olympia

  • Homepage
  • P. Germanos : Le fondateur d’Olympia
  • Panos Germanos, le fondateur d’Olympia, se distingue par son intuition et son aptitude à prévoir les occasions dans le domaine des affaires. Depuis le lancement des opérations, il a toujours encouragé l’esprit d’autonomie d’entreprise de ses partenaires au sein du Groupe Olympia, créant des secteurs indépendants, libres de contraintes ou de dépendances. En même temps, il a transmis à ses partenaires sa vision personnelle du développement d’entreprise et d’éthique des affaires, créant ainsi un Groupe moderne, robuste sur le plan financier et gouverné par la responsabilité d’entreprise inébranlable. Sur la base de cette philosophie, il assure que l’avenir du Groupe Olympia sera indépendant et plus dynamique, pour une transition régulière, créative et réussie vers la nouvelle ère.

    Panos Germanos est originaire de Miliès, de la préfecture d’Ilia. Il a commencé à travailler dans sa jeunesse, tout en poursuivant ses études universitaires pour devenir titulaire du diplôme du Département d’économie de la Faculté de Droit de l’Université d’Athènes.

    Il s’est rapidement tourné vers le secteur de la technologie, puisque son instinct des affaires lui permit de prévoir l’évolution de ce domaine et l’avenir. Ainsi, il occupa des postes clefs dans les entreprises Union Carbide – UCAR.

    En 1980, il fit son entrée dans le domaine des affaires, créant le premier magasin GERMANOS, au cœur d’Athènes, d’abord spécialisé dans la vente de batteries. Grâce à d’importants accords et des synergies, il transforma la société en une histoire de réussite unique en son genre, remportant son propre pari. Dès 2006, il avait mis en place le plus grand réseau de téléphonie mobile de détail en Europe du Sud-est, avec plus de 5 000 employés et plus de 1 000 points de ventes dans sept pays (Grèce, Chypre, Bulgarie, Pologne, Roumanie et aRYM).

    Le rachat du complexe industriel SUNLIGHT fut un tournant majeur de sa carrière. Prévoyant des opportunités d’investissements hautement prometteurs, il acquit une participation dans une société de téléphonie mobile d’Ouzbékistan, qu’il revendit en 2006.

    2006 fut une année pivot pour Panos Germanos. Ses décisions et synergies stratégiques l’amenèrent à créer la société OLYMPIA, qui, aujourd’hui, est devenue un Groupe d’investissements international, présent dans 10 pays, servant de principal port d’attache des activités de 8 secteurs autonomes.

    Auparavant, dans la même année, il vendit sa participation à Hellenic Duty Free Shops et la vedette du Groupe, le réseau de magasins GERMANOS. À l’époque, la vente des magasins GERMANOS à Cosmote fut le plus important accord d’affaires conclu, depuis quelques années, entre deux sociétés entièrement grecques, cotées à la Bourse d’Athènes. Cet accord transforma le marché des télécommunications du pays.

    De nos jours, le Groupe OLYMPIA comporte : a) la chaîne Public, avec 35 magasins spécialisés dans les produits de technologie et de loisirs, en Grèce et Chypre ; b) la société SYSTEMS SUNLIGHT, qui a évolué en une des entreprises exportatrices grecques les plus puissantes, présente dans quatre pays et leader européen et mondial  ; c) WESTNET, une entreprise leader dans la distribution de produits de technologie et présente dans deux pays et e) la société fonds de capital-investissement Tollerton Investments Ltd, dont les activités sont centrées sur le marché européen des télécommunications, opérant depuis Chypre.
    Le Groupe est également actionnaire de SoftOne et METIS. SoftOne développe des logiciels destinés aux entreprises et opère dans quatre pays. METIS, quant à elle, est spécialisée dans le domaine du développement de logiciels destinés au secteur maritime international.

    Le Groupe Olympia dispose également d’une forte présence sur le marché polonais – via la société de téléphonie mobile PLAY, déjà numéro 1 en termes d’abonnés – et sur celui d’Europe du Nord (Finlande, Suède, Estonie et Pologne), via la société AASA, une société de crédit au consommateur. À la fin de 2017, en association avec VNK Capital, le Groupe Olympia annonça l’acquisition d’une participation à Lamda Development.